engagés à vos côtés pour entreprendre

engagés à vos côtés pour entreprendre

elles, ils racontent


Atelier lin et cetera

Créations artisanales en textile, fabrication française de pièces uniques

06.76.93.03.12

https://www.facebook.com/Atelier-914356045314583/?fref=ts

Sylvie Scialom vous confectionne des accessoires de mode et de la décoration unique, le tout fait main. Cette artisane privilégie les matières naturelles telles que le lin, le chanvre, la jute, le coton, le bambou et le cuir.

 

Marché de Nangis, tous les samedi matin de 8h à 13h

Marché de Pont-sur-Yonne, tous les dimanche de 8h à 13h

Portrait atelier lin et cetera

Comment avez-vous eu l’idée d’entreprendre ?

Mes dernières années de travail en entreprise ont été très difficiles puisque la conjoncture a changé dans la fabrication française. Il y avait une certaine pression et je ne me sentais plus très bien dans le monde salarié. Mais la vraie histoire a débuté, lorsqu’il m’a fallu coudre un ourlet sur mon pantalon et que ma machine est tombée en panne. Je me suis rendue chez ma voisine. Pour la remercier de m’avoir dépannée, j’ai conçu une nouvelle pochette pour qu’elle puisse ranger son matériel. J’ai pris du plaisir, c’est pourquoi j’ai décidé de continuer. C’est l’histoire de plusieurs rencontres avec une commerçante puis avec ma conseillère Pôle Emploi qui m’ont conseillée de me « lancer », suite à mon pitch qui les aurait convaincu. Ca m’a donné confiance et je me suis inscrite à une réunion d’information. Ils m’ont orientée vers Afile 77 pour monter mon dossier puis j’ai intégré la Couveuse. Aujourd’hui, je suis enregistrée à la chambre du commerce, j’ai mon assurance et ma carte ambulante.

Qu’est ce que la couveuse vous a-t-elle apporté ?

J’ai intégré la Couveuse pendant 9 mois. Étant demandeuse d’emploi, j’ai apprécié son fonctionnement, notamment que l’on ne me retire pas mes allocations chômage. De plus, j’ai obtenu un financement pour mon matériel : parasol, étalages, matières premières, machines, etc. Je pense que c’est une véritable opportunité pour les petits créateurs, cela rassure, nous sommes encadrés et nous avons des entretiens réguliers. Si les couvés ont des questions « les portes sont toujours grandes ouvertes ».

Pourriez-vous nous relater une petite anecdote ?

C’est Emmanuelle Billard qui s’est chargée de mon dossier. C’était une grande première pour moi mais aussi pour elle car j’étais sa première couvée.

Quel a été le moment le plus significatif de vos débuts ?

Je me sens libre à 100% dans le monde du travail pour la première fois : pas de supérieur hiérarchique, ni d’abus de pouvoir. Je vis l’épanouissement professionnel, je suis donc sereine, même si je gagne 500 € de moins.

Des perspectives d’avenir ?

Je souhaite m’améliorer dans la confection et la production de mes articles. Nous arrivons aux beaux jours et mes fabrications sont davantage appréciées pour les saisons estivales. Dès lors que le soleil brille, les gens se promènent sur les marchés et achètent. C’est une période de l’année très importante pour moi où mon chiffre d’affaire est en hausse. Pour finir, je suis en négociation avec France Télévision pour que mes réalisations entrent au comité d’entreprise.


Sh design aglaé

Agence de design innovant

48 rue rené clair

75018 Paris

http://www.design-aglae.com/

Sophie Hombert sublime des fleurs par un procédé fluorescent qui sous l’effet de la lumière noire se révèle comme un véritable objet design.

Portrait sh design aglaé

Quelle est votre activité ?

SH Design Aglaé est une agence de design qui propose un concept innovant. Nos végétaux deviennent fluorescents grâce à la lumière noire qui permet de faire briller la plante. Le rendu est spectaculaire par les nombreux dégradés de couleurs. A la base, une simple fleur blanche et naturelle qui absorbe un colorant floral fluorescent et nutritif. Nous avons une deuxième activité qui s’articule autour de notre concept, l’événementiel. Nous jouons sur différents modules de jardins suspendus et sur-mesure pour des concerts, mariages, anniversaires, salons professionnels.

Quel a été l’apport d’Afile77 à votre lancement ?

Je cherchais des aides financières pour lancer mon entreprise. C’est avec mon conseiller, Damien Brunel que j’ai réalisé mon projet futur. Nous avons beaucoup discuté de mes opportunités pour bénéficier d’un prêt à taux 0% et d’une garantie.

Qu’est ce qui vous a conduit à créer votre entreprise ?

Mon partenariat avec l’Ecole Nationale Supérieure (ENS) de Paris et l’AgroCampus de Rennes m’ont permis d’expérimenter mon invention. Une fois le sérum prêt pour l’utilisation, je me suis présentée à différents concours dont celui de Carrefour où j’ai remporté le 1er prix. Enfin ma rencontre avec le designer végétal, Alexis Tricoire, a été décisive dans ma création d’entreprise puisque c’est lui qui m’a conseillée de me lancer. C’est donc ces trois facteurs : le concours Carrefour, ma rencontre avec Alexis Tricoire et mon concept innovant, qui m’ont convaincue de devenir mon propre patron et de développer mon projet.

Auriez-vous un conseil à donner aux créateurs qui souhaitent se lancer ?

Ne lâchez rien, dites-vous que c’est un combat à long terme avec des hauts et des bas. Soyez persévérant, donnez-vous les moyens pour obtenir vos premiers clients et rechercher des investissements.


Ma pin-up cherry

Vente de vêtements et d'accessoires

77600 Conches sur gondoire

https://mapinupcherry.com/

Sandrine Grehan vous transmet sa passion pour l’univers glamour et sensuel des Pin-up. Des accessoires, des vêtements, goodies sont à vendre sur son site internet !

Portrait de ma pin-up cherry

Présentation

Je m’appelle Sandrine Grehan, j’ai 35 ans et je suis maman de 3 enfants. J’ai travaillé pendant 15 ans dans le textile et l’habillement. Attirée par l’univers rétro, j’ai créé mon blog, en novembre 2015. Par la suite, j’ai décidé d’ouvrir ma propre entreprise. La construction de mon projet, s’articule autour d’un commerce en ligne de vêtements et accessoires de pin-up. Mes fidèles lectrices sont devenues mes premières clientes !

Qu’est ce qui vous a conduit à créer votre entreprise ?

A la suite d’un festival rockabilly en Belgique, il y a 4 ans, j’ai eu un déclic. Il y avait de très jolies femmes qui portaient des robes vintages, elles m’ont convaincues d’adopter un style décalé et original. Lorsque j’ai voulu acheter des habits sur un site internet anglais, j’ai fait face à un problème de livraison. L’histoire de MaPinUpCherry est née.

Quel rôle a joué Afile dans le développement de l’activité ?

Je recherchais des financements pour mes investissements de départ : création du site internet, achat de mobilier pour les salons, prévision d’un stock. J’ai donc cumulé un prêt bancaire, un microcrédit chez Afile 77 et un prêt avec Initiatives 77.

Pourriez-vous nous relater une anecdote relative à votre entreprise ?

Je suis flattée car je commence à être « reconnue » physiquement par les personnes qui me suivent sur les réseaux sociaux. Il y a quelques jours, une personne m’a interpellée « ça va ma pinup chérie ? ».

Auriez-vous un conseil à donner aux créateurs qui souhaitent se lancer ?

Soyez vigilant avant de vous lancer, prévoyez un budget communication car c’est l’une des clés de la réussite. Vos produits peuvent être de très bonne qualité, mais s’ils ne sont pas visibles, vos efforts ne suffiront pas.


Création-plexi

Créations et découpes plastiques

7 chemin des gendarmes

77540 Bernay vilbert

06.69.13.75.35

http://creation-plexi.fr/contact-creation-plexi/

Régis Baudoin  transforme le plexiglass de façon originale et créative pour répondre aux besoins des professionnels et des particuliers : présentoirs, décorations, trophées etc.

Portrait création plexi

Qu’est ce qui vous a conduit à créer votre entreprise ?

Je travaillais pour une entreprise spécialisée dans la découpe de plexiglas qui a connue des épisodes de rachat puis de revente. Ce n’était plus conforme à ce que je souhaitais, j’ai donc décidé de créer ma boîte et de devenir mon propre patron.

Qui vous a appuyé dans le cadre de ce projet ?

Damien Brunel, mon conseiller Afile 77 m’a soutenu et j’ai pu bénéficier d’un apport financier. Par conséquent, j’ai investi dans une machine et façonné mon stock de matières premières.

Auriez-vous un conseil à donner aux créateurs qui souhaitent se lancer ?

Le plus important lorsqu’on est auto entrepreneur c’est d’être crédible. Pour moi, ça veut dire être clair, savoir de quoi on parle et de présenter un projet en béton. À partir de là, il est question de démarcher les « bons » clients qui auront la capacité de signer avec vous.


Atelier emelia

Créateur, revendeur et détaillant

5 rue serpente

77140 Nemours

01.77.03.21.57

http://www.atelieremelia.com/

Les 3 sœurs fondatrices de Cymbeline, ouvrent une nouvelle page de l’histoire de la mode du mariage. Les créations artisanales réalisées dans leur atelier de Nemours inspirent liberté, légèreté et élégance pour un mariage PARFAIT.

Portrait de l'atelier emelia

Présentation de l’activité

L’histoire commence il y a 42 ans, lorsque ma mère et mes tantes créent des robes pour les mariées sous le nom Cymbeline. Suite à un désaccord avec leur ancien associé, l’affaire est reprise par un tiers. Je me suis lancée dans une nouvelle aventure, celui de créer Atelier Emelia Paris avec ma famille. Nous avons 3 métiers : créateur, revendeur et détaillant. Les 3 sœurs inventent les nouveaux modèles, nous commercialisons nos collections via des revendeurs et nous sommes détaillant car nous avons ouvert notre propre boutique à Nemours.

Nous avons vécu un drame, lorsque Cymbeline s’est arrêté. Ma mère et mes tantes ont eu la force incroyable de rebondir 3 mois après. À l’âge où elles auraient dû prendre leur retraite, elles ont repris les ciseaux. Pour moi, c’est incroyable.

Quelles sont vos responsabilités ?

Mes tantes et ma mère gèrent la partie création. Quant à moi, je possède plusieurs casquettes comme beaucoup de petits chefs d’entreprise. Je vie cette réalité au quotidien car je suis : présidente, fondatrice, directeur administratif, responsable communication, chargée de développement et commerciale. S’ajoute les petites tâches du quotidien : remplir des formulaires, aller à la poste, faire les démarches administratives, chercher des subventions etc. Sans aucun doute, je me heurte à la difficulté de ne pas pouvoir embaucher par manque de ressources et de financements.

Avez-vous connu un moment plus significatif qu’un autre à vos débuts ?

Je suis encore à mes débuts. Le plus difficile c’est de ne pouvoir se payer un salaire. Je favorise le financement pour développer mon entreprise, ce qui nous contraint à faire certaine concession. C’est une vraie réalité que l’on sous-estime. Pour moi, ce qui est glorifiant, c’est de garder ma liberté. Je n’ai pas envie de perdre celle-ci en collaborant avec un nouvel associé.

Un conseil ?

Croyez en vos rêves tout est possible, il y a ce coté aventurier, si on est trop calculateur et qu’on a trop peur nous ne faisons pas grand chose. Il faut une part d’inconscience, c’est le propre de l’entrepreneur.

Comment vous voyez-vous dans 10 ans ?

Je vois une belle entreprise, avec un bel atelier de couture, une dizaine de salariés, ma mère et mes tantes qui seront âgées mais qui viendront donner des conseils aux couturières. Un atelier de confection Made In France à Nemours ! Une marque reconnue aux quatre coins du monde, avec mes propres boutiques à Paris, Londres et New-York. Je me vois faire 3 millions de chiffres d’affaire, créer des emplois et me verser un petit salaire. Mais la finalité c’est de partager une aventure humaine avec des collaborateurs et de pérenniser un savoir-faire familial.


Scop transports elan

Transport de personnes et de marchandises

21 quai de seine

77430 Champagne sur seine

09 81 95 18 68

Entreprise de transport de personnes (scolaires, associations, tourisme,...) et de marchandises située sur la communauté de communes de Moret Seine et Loing sous forme de SCOP SARL.  Suite à la liquidation judiciaire de leur entreprise, deux salariés ont décidé de reprendre l'activité. Ce projet collectif doit premettre à terme la création d'une dizaine d'emplois.
 

Transports elan

Quel a été l'apport d'Afile 77 à votre lancement ?

Afile 77 nous a accompagné dans l'élaboration de notre plan de financement. La difficulté était de trouver assez de financements pour acheter les véhicules indispensables au démarrage de notre activité, et faire face sereinement aux premières dépenses. Cela a été possible grâce à France active, qui en plus d'être co-financeur de notre projet, garantit 65% du prêt bancaire que nous a octroyé le Crédit Coopératif. Nous espérons avoir rapidement assez de clients pour pouvoir réembaucher nos anciens collègues, encore au chômage après la liquidation.

Laurent Robert, gérant de Transports Elan